Le duo Elsa formé par la violoncelliste française Marie Viard et la pianiste tatare Liliia Khusnullina naît en 2015 alors qu'elles sont toutes deux étudiantes à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau dans les classes de Jean-Guihen Queyras et Eric Le Sage.

 

L'ensemble a depuis remporté le 1er prix au concours européen de musique de chambre FNAPEC à Paris, le 1er prix au concours Virtuoso&Belcanto à Lucca, le 1er prix au concours international de musique de chambre de l'AEMC à Montecassiano ainsi que le prix de la donation Dany Pouchucq à l'Académie Ravel.

Le duo se produit aussi bien en France qu'en Allemagne, Belgique, Italie et Russie. Il a par ailleurs reçu les conseils de grand musiciens et ensembles tels que Alain Meunier, Miguel da Silva, Christoph Henkel, le Trio Voces Intimae et le Quatuor Fauré. En août 2018, France Musique diffuse un de leurs enregistrements dans l'émission Réveil classique.

En octobre 2018, elles commencent ensemble un cursus de classe soliste auprès de Roglit Ishay et Eric Le Sage. Un mois plus tard, elles remportent le prix Carl-Seemann dans leur école, qui leur permet de se produire à Berlin.

En 2020, elles interprèteront le triple concerto de Beethoven avec le violoniste Taejun Park, accompagnés par l'Orchestre Philharmonique de Freiburg.

Le duo a choisi le nom d'Elsa en mémoire de la grande écrivaine et militante Elsa Triolet.

Liliia Khusnullina naît le 6 mars 1990 en Russie.
Elle fait l'apprentissage de la musique à l'Ecole de Musique pour Enfants dirigée par Irina Sergeeva, où on la remarque pour ses talents de musicienne. De 2005 à 2009 elle étudie le piano auprès d'Alfiya Schigapova au Collège Musical de Almetievsk.


En 2014 elle obtient le plus haut diplôme délivré au Conservatoire National de Kazan dans la classe d'Elfiya Burnaschewa. Puis elle part étudier à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau auprès d'Eric le Sage. 


Liliia est lauréate de divers grands concours: concours international de piano „Citta di Pesaro“ (Italie), concours international de piano Karajew (Azerbaïdjan), concours de la fondation "Soutien aux Jeunes Talents"(Russie), concours "Jeunes Talents de Russie", coucours international de l'Académie Scriabine (France); en 2016, elle est demi-finaliste au concours Robert Schumann à Zwickau en Allemagne.

Par ailleurs, elle est boursière des fondations Adelhausen et Rosenberg (Fribourg-en-Brisgau), ainsi que de la  DAAD.

 

Elle reçoit les conseils de grands musiciens : Rem Urasin, Alexsander Mndojanz, Evan Rotschtein, Dirk Mommertz, Denis Pascal. 

Lillia participe à divers festivals, par exemple le Festival international de musique "Dvoryanskoe Gnesdo" du musée d'Etat Archangelskoe (Moscou), le Festival international ECMA (European Chamber Music Association) (Savonlinna en Finlande), le Festival de musique Neckar (Heidelberg).

Liliia se produit régulièrement en soliste ou en formation de chambre dans différentes villes européeennes.

Marie Viard commence le violoncelle à l'âge de sept ans à l'Ecole de Musique de Guebwiller. Elle intègre ensuite la classe d'Urmas Tammick à Colmar puis de Paul-Antoine de Rocca-Serra à Bastia, avant de poursuivre ses études au CRR de Nice. Elle y obtient le DEM avec la plus haute mention dans les classes de Frédéric Audibert et Guillermo Lefever.

En 2012, elle part étudier à la Musikhochschule de Fribourg-en-Brisgau, auprès de Christoph Henkel puis Jean-Guihen Queyras. Elle suit également les masterclasses de Gary Hoffmann, Jens-Peter Mainz, Roland Pidoux et Peter Wispelwey.

Entre 2010 et 2012 elle se produit dans toute l'Europe au sein de nombreux orchestres de jeunes nationaux, sous la direction de Kwamé Ryan, Denis Russell Davies et Andrej Boreyko . En septembre 2018, elle intègre l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg. Elle se produit également comme co-solo au sein du Kammerorchester Basel et de l'Orchestre des Champs-Elysées. En 2020, elle encadre le pupitre de violoncelles de la Jeune Philharmonie franco-allemande et hongroise.

Marie a l'occasion d'interpréter les grands concertos du répertoire accompagnée par le Freiburger Studenten Sinfonie Orchester, le Kammerorchester Landwasser et l'orchestre Musica Suprana. En tant que chambriste, elle est invitée par de nombreux festivals : Janine Jansen à Utrecht, Cello Biennale d'Amsterdam, Pierre Loti en Poitou-Charentes, Sully-sur-Loire, Printemps des Arts OFF de Monaco... Elle est également membre de l'Ensemble Osmose, et une active violoncelliste baroque.

 

Elle est lauréate du prix Carl-Seemann à la Musikhochschule de Fribourg en 2012, 2014 et 2017, et boursière de la Frauenförderstiftung, ainsi que de la fondation Yehudi Menuhin Live Musik Now Freiburg. En 2015 elle remporte le 1er prix au concours international de musique Leopold Bellan à Paris, ainsi que le 1er prix et le prix pour la meilleure interprétation de l'oeuvre imposée au concours international de violoncelle Edmond Baert à Bruxelles.